Fasciathérapie

Un toucher délicat et respectueux qui apaise corps et esprit

La fasciathérapie n’est pas une thérapie de la face, mais des fascias présents dans tout le corps. Le fascia est un tissu conjonctif que l’on retrouve dans la peau, les muscles, les nerfs, les vaisseaux. Les différents fascias sont reliés comme une toile d’araignée, ce qui permet au fasciathérapeute d’accéder à l’étendue et à la profondeur du corps du patient.

La fasciathérapie est une thérapie manuelle non manipulative qui s’adresse au corps par un toucher doux et respectueux. C’est par de légères pressions, d’infimes étirements tissulaires et des temps de construction que le thérapeute s’adresse au corps douloureux et souffrant pour le soulager.
L’originalité de la fasciathérapie réside dans le fait qu’elle sollicite la vie interne et mouvante du corps ou, autrement dit, les forces internes de l’organisme. Cette force vitale, qui anime de manière constante les organes et les structures du corps, s’exprime par un mouvement interne, lent et incarné. Les mains du fasciathérapeute accompagnent cette mouvance interne pour libérer les tensions, en se déplaçant selon une géographie corporelle personnelle, reflétant ainsi l’histoire tissulaire singulière.

Traitement

La fasciathérapie rééducative, ou rééducation sensorielle, est constituée de mouvements simples dans l’objectif de retrouver et d’entretenir la mobilité du corps. Cette pratique offre un espace d’expression visible de ses amplitudes, tout en enrichissant le geste de nouvelles orientations non douloureuses et la relation au corps de nouvelles perceptions. En relançant dans le corps une source de vitalité, la fasciathérapie offre l’occasion d’une rencontre entre soi et son corps. Par une éducation perceptive, la personne entre progressivement dans l’intimité de son vécu et fait l’expérience d’un nouvel espace intérieur, de ses élans de vie, d’un sentiment d’être, d’un sentiment de confiance en la vie.

Indications

  • pathologies articulaires (mal au dos, lumbago, torticoli), ponctuelles (entorse, accident) ou chroniques (arthrose)
  • maux de tête, troubles digestifs ou gynécologiques, anxiété, surmenage, fatigue, troubles du sommeil
  • états de stress : douleurs, altération du sommeil, fatigue, irritabilité, sentiment d’être dépassé-e
  • réhabilitation de personnes atteintes de cancer, dans l’objectif d’améliorer leur qualité de vie
  • période de mal-être, transformation ou crise
Made with ♥ by trivialmass