Shiatsu

Un toucher spécifique pour rétablir la circulation de l’énergie vitale

SHI en japonais veut dire doigts, et ATSU pression, donc le shiatsu est une thérapie manuelle d’origine japonaise qui utilise le toucher pour ramener l’équilibre dans le corps et ainsi promouvoir la santé. Basé sur la Médecine Traditionnelle Chinoise, son but premier est d’harmoniser la circulation de l’énergie vitale, le KI, dans le corps, la maladie étant considérée comme un blocage de cette énergie.

Traitement

Le shiatsu se pratique en exerçant une pression avec les pouces et les doigts, mais aussi avec les paumes, les coudes et les genoux, sur des points précis situés le long des méridiens et régissant un organe ou une fonction spécifiques.

Le thérapeute utilise aussi d’autres techniques telles que pétrissage, mobilisation des articulations, étirement ou vibration pour éliminer les blocages, stimuler les points faibles et activer les forces naturelles d’autoguérison.
Le shiatsu permet de stimuler les fonctions vitales. On note notamment des effets positifs sur la circulation sanguine, sur le système hormonal et immunitaire. Plus globalement, le shiatsu aide l’organisme à libérer ses toxines et favorise la régénération des tissus.

Axé sur la détente, il permet une meilleure régularisation de la fonction cardiaque. Il a une action sur le système nerveux autonome qui, lorsqu’il est déséquilibré, peut provoquer de nombreux symptômes comme les insomnies et migraines.

La personne est traitée dans sa globalité et cela lui donne un sentiment d’unité. Elle se sent reliée sur les plans physiques, psychiques, mental et de l’esprit, ce qui fera naître un sentiment de sérénité et de bien-être.

Indications

Bien que le shiatsu s’inscrive dans un rôle de thérapie préventive, il est également efficace pour traiter et soulager des troubles :

  • rhumatologiques (arthrose, arthrite, lumbago, cervicalgie, torticoli)
  • gynécologiques (troubles du cycle menstruel, troubles liés à la ménopause)
  • psychologiques (dépression nerveuse, anxiété, angoisse, stress, fatigue générale)
  • respiratoires (asthme, rhume, sinusite)
  • digestifs (colite, constipation, vomissement, ballonnements)

Le shiatsu est pratiqué également dans des contextes de soutien en cas de maladies chroniques (fibromylagie, polyarthrite rhumatoïde, etc.), de soins palliatifs, ou en accompagnement à des traitements contre le cancer afin de diminuer certains effets secondaires (sous réserve de l’accord du médecin traitant).

Il peut également servir aux femmes enceintes, selon une approche articulée autour de 3 pôles : la grossesse, l’accouchement et le postnatal. Cette approche holistique est basée sur un toucher qui soutient avant, pendant et après la maternité

Déroulement

Une séance de shiatsu se pratique sur une personne habillée de vêtements légers, si possible en fibres naturelles (coton, lin).
Le receveur est généralement en position couchée sur un futon (matelas japonais) posé au sol, ou si besoin sur une table de massage. Le shiatsu peut aussi se faire en position assise.

Made with ♥ by trivialmass